ESPACE PRESSE

Communiqué de presse - juin 2022

Evénement : stimuler le développement de l’aquaponie - les résultats d’un projet innovant !

Le projet Smart Aquaponics 2018-2022 (Interreg France-Wallonie-Vlaanderen) vise à développer des outils de gestion intelligents pour des systèmes aquaponiques dédiés aux professionnels, aux collectivités urbaines et à la formation.  Les partenaires du projet présenteront les résultats du projet :

le vendredi 10 juin 2022

de 10h30 à 16h00

Foyer Communal, place Arthur Lacroix, 5030 GEMBLOUX

 

L’aquaponie, un secteur (trop) peu développé en Belgique

L’aquaponie est une technique de production qui combine l’aquaculture (élevage de poissons ou d’organismes aquatiques) avec la culture hydroponique (culture de végétaux hors-sol). En associant ces deux techniques, l’eau enrichie par les déjections des poissons est utilisée pour nourrir les plantes, et l’eau filtrée par les plantes peut être renvoyée vers les poissons. Cette technique, permet, notamment dans les zones urbanisées, de produire dans un espace restreint et donc d’avoir des produits locaux, frais et de haute qualité. Le secteur de l’aquaponie a connu un boom en 2018, et un recensement en 2020 comptabilisait 140 systèmes aquaponiques en Europe, dont 45 en France et 13 en Belgique, dont la moitié ont une visée commerciale.

 

Le projet Smart Aquaponics

Durant 3 ans, les partenaires du projet Smart Aquaponics ont travaillé conjointement pour développer trois outils : un guide dédié à la formation, un outil numérique pour la conception de systèmes aquaponiques virtuels avec simulations, et une application pour suivre les paramètres de systèmes aquaponiques à l’aide de capteurs.

 

L’événement du 10 juin :

Cet événement rassemblera les partenaires wallons, français et flamands et reposera sur les résultats du projet Smart Aquaponics enrichis de témoignages, visites, groupes de travail et démonstrations techniques. Il sera également possible de rencontrer et d’échanger avec les acteurs du secteur afin de voir comment favoriser le développement de l’agriculture urbaine en Wallonie. Le programme complet est accessible sur le site : https://www.smart-aquaponics.com/evenement-cloture

A propos de l’organisateur de l’événement – ULiège - Gembloux Agro-Bio Tech - Centre de Recherches en Agriculture Urbaine

Le Centre de Recherche en Agriculture Urbaine (C-RAU) à Gembloux Agro-Bio Tech ULiège entend créer des synergies entre le monde académique, les décideurs et décideuses, et les entreprises pour développer de nouvelles techniques de culture adaptées au milieu urbain et péri-urbain. Entre autres activités de recherches, le C-RAU étudie les productions horticoles innovantes en pleine terre (agroforesterie maraîchère, cultures sur butte), les systèmes hors sol (systèmes hydroponiques et aquaponiques), les cultures en containers de biomasse et de molécules de plantes d’intérêt médical, les cultures en toiture sous serre. Le C-RAU mène des recherches sur l'aquaponie depuis près de 10 ans, en ce compris celles associées au microbiote du système aquaponique, à la digestion des boues et à la modélisation des systèmes aquaponiques. Le C-RAU est le coordinateur de Smart Aquaponics et assure ainsi l'harmonie entre les partenaires du projet. C’est au C-RAU également qu’a été développé le modèle informatique sur lequel se basent le simulateur aquaponique et le système de monitoring.

Contact presse : Pr Haissam Jijakli - mh.jijakli@uliege.be - +32 (0)81 62 24 31 - 0499/261.350 ; interviews à 10h00, 13h15 ou 15h30 ; nous vous prions d’annoncer votre venue.

Documents :

Interviews 

Communiqué de presse 2020

Smart Aquaponics : stimuler la production locale et l'autonomie alimentaire grâce à une app !

Dans le contexte de résilience actuel, il s'agit plus que jamais de repenser notre façon de consommer, mais aussi de produire une nourriture qualitative et durable. Dans cette optique et après deux années de recherches, le C-RAU (Centre de Recherches en Agriculture Urbaine, à Gembloux Agro-Bio Tech ULiège) vient de finaliser un modèle informatique simulant des systèmes aquaponiques. Ces derniers permettent de produire légumes et poissons en un seul et même lieu. Ce modèle est à la base d'une application aussi smart qu'innovante : Smart Aquaponics. Grâce à cette app, il devient possible de s'initier aux bonnes pratiques de l'aquaponie, tout en s'amusant. Ou comment science et jeu se rencontrent.

Dans l'esprit "serious gaming", cette application permet de renouer avec une technique de culture qui connait un regain d’intérêt : l'aquaponie. Déjà d'usage à l'époque des Aztèques, elle fait aujourd'hui partie intégrante de l'agriculture urbaine. Culture hors sol présentant de nombreux avantages, l'aquaponie devient ainsi accessible au plus grand nombre, et ce, du particulier aux entreprises, en passant par l'HoReCa, les écoles ou encore le monde associatif. 

"Contrairement à une idée répandue, l'aquaponie ne se limite pas à nourrir des poissons et à jardiner. Il s'agit de créer un véritable écosystème 'du berceau au berceau' et de le faire perdurer. Notre application va permettre de maitriser la technicité de ce modèle de production, ceci en se basant sur des observations scientifiques. L'approche est aussi conviviale que ludique : Smart Aquaponics a été conçu un peu 'dans un esprit Tamagotchi'", explique le Pr. Haïssam Jijakli, fondateur du C-RAU, à Gembloux Agro-Bio Tech ULiège, et coordinateur du projet Smart Aquaponics.

Smart Aquaponics désigne à la fois le projet financé par l'Europe depuis 2018 et l'application interactive elle-même, qui sera bientôt disponible pour les utilisateurs. En comparaison avec  les modèles d'aquaponie existant à ce jour, le système développé en ce printemps 2020 au C-RAU est modulaire, accessible et réplicable. Smart Aquaponics est aussi un outil participatif et évolutif : il s'enrichit avec le temps en intégrant les retours d'expérience. En d'autres mots, plus la communauté des utilisateurs grandit et plus l'app devient précise. Ce petit système peut aussi se professionnaliser, jusqu'à la mise en place d'une ferme aquaponique. Comme il y en a déjà chez nous, par exemple, à la Ferme Abattoir à Anderlecht (BIGH). Certains établissements d'enseignement secondaire, comme le PTI (Provinciaal Technisch Instituut), à Courtrai, ou encore l'institut Don Bosco, à Woluwe-Saint-Lambert, possédant déjà un système d'aquaponie, envisagent d'y intégrer la technologie Smart Aquaponics.

À la fois outil de monitoring, d'aide à la décision et de formation, Smart Aquaponics devrait équiper les premiers systèmes aquaponiques d'ici l'automne. Des ateliers sur ce thème pourront ainsi être donnés au sein d'écoles, asbl et autres structures communautaires. Ceci afin de créer des synergies tout en (ré)introduisant des techniques de culture pleines de potentiel.

Communiqué de presse 2018

L'Europe mobilise 2 millions d'euros pour développer l'aquaponie

Gembloux Agro-Bio Tech / ULiège coordonne le projet Interreg Smart Aquaponics qui développe des outils numériques et de la formation en ligne pour l’aquaponie.

L’aquaponie est une technique écologique reconnue de production combinée de légumes et de poissons. Une expertise se cristallise dans le bassin franco-belge mais fait face à des défis inhérents à la nouveauté : le manque de formation et d’outils accessible à tous. Pour contribuer à lever ces freins, des écoles secondaires, supérieures et des universités ont créé le projet Smart Aquaponics. Ce projet Interreg de coopération transfrontalière est soutenu par les fonds européens de développement régional. Il a pour but de promouvoir le développement de l’aquaponie auprès des particuliers, des collectivités et des professionnels au moyen de formations online et d’outils de contrôle numériques. La Faculté de Gembloux Agro-Bio Tech de l’Université de Liège, pionnière en Europe pour la recherche et le développement de technologies innovantes d’agriculture urbaine, coordonne le projet Smart Aquaponics, officiellement lancé le 20 septembre à Lille.

L’aquaponie est une technique intrinsèquement durable : l’eau enrichie par les déjections des poissons est utilisée pour nourrir les plantes ; l’eau filtrée par les plantes peut être renvoyée dans l’eau des poissons. Par rapport aux systèmes classiques, l’aquaponie permet de diminuer la demande en eau, la quantité de déjection de poissons dans la nature et la demande en fertilisants de synthèse pour les légumes. L’aquaponie permet également une production alimentaire dans des environnements normalement inappropriés : sols pollués, environnements urbains ou régions arides. La présence simultanée de poissons et de légumes dans le même système implique de n’utiliser ni pesticide et ni antibiotique. L’aquaponie permet donc de fournir des légumes et des poissons frais tout en réduisant considérablement l’impact écologique.

L’aquaponie est une filière en plein développement au niveau mondial. La Belgique et la France y contribuent pleinement. On retrouve des systèmes chez les particuliers, dans les écoles (PTI à Courtrai, Odisee), les communautés urbaines (Tast’in Five), les universités (ULiège, Yncréa) mais aussi des systèmes professionnels à petite échelle, dans des magasins et restaurants, à échelle d’une ferme urbaine, la société BIGH aux Abattoirs d’Anderlecht (0,2 ha) mais aussi bientôt à l’échelle industrielle chez aqua4C (Kruishoutem) ou Tomato Master (20 ha à Deinze).

Smart Aquaponics est un projet Interreg France-Wallonie-Vlaanderen dont l’objectif est de promouvoir le développement et l'adoption de l’aquaponie. Le projet propose de lever les verrous qui retiennent le déploiement de l'aquaponie, à savoir le manque de formation, d’expertise et d’outils techniques. En pratique, Smart Aquaponics développe une série d’outils connectés.